thyroïde, hormones, Med in Nature, Xavier Kern

On sait déjà que prescrire des hormones sans savoir quelle est la cause du mauvais fonctionnement de votre thyroïde ne va pas résoudre complètement le problème. On sait aussi que ce n’est pas directement la thyroïde le coupable, mais en grande partie ce que l’on a fait subir, pendant des années, à notre corps. On pourrait s’orienter vers des solutions, seulement si l’on trouve l’origine de ce déséquilibre. Souvent, les problèmes sont tellement avancés que l’on a besoin d’hormones au début pour commencer un rééquilibre, mais ce n’est pas toujours le cas. Un bon bilan chez un docteur en médecine naturelle vous permettra de trouver les points faibles et de les corriger naturellement, mais aussi plus efficacement.

La plupart des problèmes de santé viennent du fait que notre corps se retrouve dans un état de stress. Il faut bien comprendre ce que veut dire « stress ». Notre corps ne se retrouve pas en état de stress seulement quand on a une discussion vigoureuse avec notre mari ou quand on rate un avion. Le corps déclenche des réactions très similaires si on rate un avion, on a froid, on subit un régime hypocalorique, on a une grippe ou le niveau de sucre dans le sang instable. Tout ça est « lu »  par notre corps comme un stress et les réactions biochimiques qu’il va déclencher vont se ressembler. Le stress va augmenter le niveau de cortisol, puis un changement du niveau d’autres hormones. Pas uniquement les hormones de la thyroïde (par un évident lien avec les surrénales), mais aussi sur tout notre equilibre hormonal.

 

Voici les causes les plus fréquentes du déséquilibre de la thyroïde:

Stress nutritionnel

  • acidité de l’estomac insuffisante (une des premières cause de malabsorption et indigestion, ainsi que lutte insuffisante contre les virus et bactéries, voir article sur comment l’améliorer)
  • flore intestinale pauvre,  développement de candida, intolérances alimantaires, parasites,
  • intestin perméable avec pour cause majeure: gluten (augmentation de l’inflammation du corps par absorption non sélective du contenu de l’intestin, changement du niveau de cytokines et sensibilité de la cellule)
  • mauvaise digestion des protéines qui ne permet pas de les « casser » en acides aminés (dont la thyrosine) qui peut être provoqué par: acidité de l’estomac insuffisante,
  • gluten, lactose, sucre et ses effets pro inflammatoire dans le corps
  • régime hypocalorique (carences, mauvaise conversion, mauvais travail de l’hypophyse)
  • déficit en selenium (nécessaire pour la bonne conversion entre T4 et T3). Iode (utilisé pour la construction des hormones thyroïdiennes) carences en vitamines indispensable pour le métabolisme des acides amines (vitamines B, D, A mais aussi les minéraux: magnesium, chromium, zinc, iode, fer)
  • régime pauvre en bon sel: le sel industriel est effectivement nocif pour la santé car il est très riche en sodium, par contre le sel naturel (sel de l’Himalaya ou sel rose, ou sel marin par example) est une excellente source d’iode, indispensable pour le bon fonctionnement de la thyroïde

 

Stress environnemental

  • métaux lourds (qui perturbent la conversion, voir article sur la méthode de détection)
  • toxines que l’on trouve partout (problèmes de conversion)
  • mauvais fonctionnement du foie (change le métabolisme de RT3, Reverse T3)
  • pilule (change le niveau d’œstrogènes et ainsi le niveau des hormones thyroïdiennes libres)

 

Stress psychologique

Le stress psychologique, comme tous les autres types de stress va provoquer un changement du niveau de nos hormones. On commence par le cortisol (voir article sur les glandes surrénales) et son grand spectre d’influence sur tous les processus qui se passent dans notre corps.

 

Déséquilibre hormonal

Souvent ce sont les autres hormones qui déséquilibrent le travail de la thyroïde avec l’action indiscutable des surrénales et du cortisol. Mais aussi des déséquilibres au niveau des:

  • œstrogènes
  • progestérone
  • prolactine
  • sérotonine
  • testostérone
  • dopamine
  • DHEA
  • glycémie instable (c’est un enorme stress pour le corps qui provoque une augmentation du niveau de cortisol et dérégule le chemin hypothalamus, hypophyse, surrénales).

 

Inflammation chronique

  • chaque inflammation dans le corps va diminuer la conversion de T4 vers T3, mais surtout les maladies auto-immunes comme par exemple Hashimoto vont pouvoir se développer
  • activite physique intensive et manque de phase de récupération (un grand stress pour le corps qui va augmenter le travail des surrénales et fortement changer le niveau des hormones thyroïdiennes et stéroïdiennes)
  • infections chroniques (changement du niveau de cytokines dans le corps, ce qui modifie la sensibilité de la cellule sur les hormones, perturbation de la conversion)
  • gluten, lactose, sucre et ses effets pro inflammatoire dans le corps 

Vu le nombre de causes directes et indirectes qui perturbe le travail de la thyroïde il est évident que la thérapie hormonale à elle seule ne va pas guérir le patient. Elle va rééquilibrer le niveau des hormones, mais ne va pas changer le fonctionnement de nos cellules, organes et notre corps. C’est uniquement si on regarde profondément et que l’on cherche la cause au niveau de la  cellule et des réactions biochimiques, que l’on sera en mesure de retrouver notre equlibre.

 

Article relu par Xavier Kern.

Partager: