Capture d’écran 2016-01-15 à 11.39.54

Il existe de nombreuses analyses dans le domaine de la santé, et chacune a son utilité. Il est possible d’effectuer une prise de sang, une analyse des selles, une analyse de la salive, une radiographie etc etc… Ici, je vais vous présenter une méthode moins connue (certainement car elle n’est pas remboursée par la sécurité sociale), l’analyse minérale des cheveux.

 

L’analyse minérale des cheveux

Cette analyse permet de connaître la teneur en minéraux dans notre corps, mais aussi la teneur en métaux lourds, ce qui représente une grande source d’information sur notre état de santé. Ceci vous permettra ensuite d’ajuster votre prise de minéraux pour être au niveau optimum et ainsi vous sentir en meilleure forme. Mais aussi et surtout, voir votre niveau de métaux lourds dans votre corps et ainsi commencer un processus de détoxication. Comme vous le voyez sur la photo ci-dessus, les valeurs sont exprimés en ppm (Partie Par Million), ce qui permet de savoir dans quelle zone nous nous trouvons. Mais pourquoi utiliser les cheveux ? Le cheveu, contrairement au sang est une substance inerte et chimiquement homogène qui reflète la concentration moyenne en oligoéléments des derniers mois et la quantité de minéraux (1).

Le ratio des différents minéraux est aussi intéressant pour nous indiquer un déséquilibre entre l’un ou l’autre des minéraux du corps. Les minéraux, étant essentiels pour notre bon fonctionnement, il est important de maintenir un bon équilibre, et de combler nos carences éventuelles.

Comme toutes les analyses non remboursées par la sécurité sociale, il faudra mettre une certaine somme dans cette analyse, qui coûte 98 euros sur le site où j’en ai fait la demande (me contacter si vous avez besoin des coordonnées). 24 minéraux seront analysés, et les 7 principaux métaux lourds.

 

Le cas de l’aluminium

L’aluminium est un neurotoxique (2) et entraîne des problèmes graves du cerveau comme Alzheimer… (3). Mais il est aussi cancérigène. L’aluminium se trouve malheureusement partout, mais surtout dans les cosmétiques. En effet, faites très attention aux cosmétiques que vous achetez comme les déodorants (d’où un taux important de cancers du sein), crèmes… Lisez donc toujours bien la liste des ingrédients car les industriels peuvent être très fourbes et inscrire la mention « pas de sels d’aluminium » mais ils le remplaceront pas un autre type d’aluminium. Pareil pour les crèmes qui contiennent trop souvent de l’aluminium. Bannissez SVP de votre cuisine les films aluminiums, car ils n’ont rien à faire dans une cuisine en contact avec des aliments. Les canettes de soda doivent aussi être évitées et remplacées par des bouteilles en verre (contenant de l’eau, et non des sodas). Il en est de même pour le chocolat, même s’il est difficile de trouver du chocolat qui  n’est pas dans un emballage aluminium; même chose pour certains fromages aux fines herbes dont je tairais le nom… La liste est encore beaucoup plus longue que cela, avec aussi la présence d’alu dans les vaccins, dans les médicaments contre les reflux qui permettent ainsi de stocker cet alu dans les tissus nerveux… Que dire de plus, à part être simplement dépité du nombre de très mauvais composant que l’on consomme quotidiennement…

 

Le cas du mercure

Le mercure est quant à lui encore bien trop présent dans notre vie, même s’il devient difficile de trouver un thermomètre au mercure. En effet, nos amalgames dentaires sont encore remplis de mercure, et se libère tranquillement durant toute notre vie, sans aucun questionnement de la plupart de nos dentistes… Si vous souhaitez remplacer vos amalgames existants ou en avoir des « sains » directement, il faut aller voir un dentiste holistique agréé. Est-ce qu’un jour le lobbying sera moins important que la santé ? Bonne question, mais j’ai de nombreux doutes… Le mercure est aussi de plus en plus présent dans nos mers et océans, et donc dans les poissons que nous consommons. Plus le poisson est gros, plus il mangera de petits poissons et donc sera contaminé par les métaux lourds. Le mercure s’attaque à notre système nerveux et peut ainsi amener à de nombreux soucis de santé comme anxiété, stress, dépression, fatigue, insomnies…

 

Autres cas

Il y en a malheureusement de nombreux, donc je ne vais tout citer ici, mais on peut parler du teflon de vos différentes poêles, et notamment le PFOA (PerFluoroOctanoic Acid) avec lequel il est fabriqué. Il est à bannir vivement et à remplacer par de l’acier inox et/ou céramique.

Nous pouvons aussi aborder le cas du plastique, qui est un fort perturbateur endocrinien (4), (5). Vous le trouvez à peu près partout, mais je vais souligner les bouteilles en plastique, ces petits contenants permettant de stocker de la nourriture, les gourdes etc etc… Remplacez tout ceci par du verre que vous pouvez trouver facilement.

 

 

(1) consulté le 23 novembre 2016, analyse minérale des cheveux Propos-Bio http://www.propos-bio.com/fr/oligotherapie-mineraux/130-analyse-minerale-des-cheveux.html

(2) consulté le 23 novembre 2016, neurotoxicité de l’aluminium dans le Lancet http://www.thelancet.com/journals/laneur/article/PIIS1474-4422(13)70278-3/fulltext#article_upsell

(3) consulté le 1er février 2016, émission TV sur l’aluminium sur ARTE https://www.youtube.com/watch?v=lGgR-BDkUFc

(4) consulté le 4 février 2016, plastique et son effet perturbateur sur le système endrocrinien http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2854718/

(5) consulté le 4 février 2016, autre étude sur le plastique et son effet perturbateur sur le système endrocrinien http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23359474

Partager: