work-management-907669

Fatigue, mauvaise gestion du stress, anxiété et insomnie. Et si c’était une fatigue des surrénales ? En effet, souvent la médecine conventionnelle va classer ces symptômes dans la case des problèmes d’ordre psychologique, ce qui peut être effectivement le cas, complètement ou partiellement, mais cela peut aussi être un désordre au niveau physiologique qui entraîne par la suite ces symptômes.

Que sont les surrénales ? Les surrénales sont 2 glandes qui se situent sur le dessus des 2 reins. Ils permettent la sécrétion de différentes hormones: cortisol, aldostérone, testostérone, adrénaline et noradrénaline. Ces hormones nous permettent ainsi de gérer le stress quotidien, de commencer notre journée en forme et d’être plus calme quand le soir approche.

Nous savons qu’il existe 2 maladies principales des surrénales: la maladie d’Addison (défaut de sécrétion des hormones surrénaliennes) et la maladie de Cushing (excès de sécrétion de cortisol). Cependant, avant d’arriver à ces stades extrêmes, il y a la fatigue des surrénales qui comprend elle-même différents degrés. Lorsque le stress devient quotidien et est mal géré, alors une « fatigue des surrénales » peut s’installer. Il sera alors difficile de gérer son stress, des insomnies s’installeront, une grande fatigue etc. La sécrétion des différentes hormones est modifiée et peut ainsi devenir insuffisante. Cette maladie n’est pas reconnue par la médecine conventionnelle bien malheureusement. En effet, tout comme toutes maladies, nous n’arrivons pas aux stades extrêmes du jour au lendemain. Il y a différents stades, qui entraînent déjà des symptômes très handicapants. Bonne nouvelle: ils existent des solutions pour s’en sortir même si cela prendra du temps et ne se fera pas du jour au lendemain.

 

Comment être diagnostiqué ?

Il existe déjà les signes visibles, comme une grande fatigue (qui commence souvent dès le réveil, avec un sommeil non réparateur), des insomnies, de l’anxiété et une mauvaise gestion du stress (c’est-à-dire qu’un petit stress devient d’un coup insurmontable avec des palpitations, sensation d’instabilité…). Si vous ressentez tout ceci, cela peut être une fatigue des surrénales, MAIS il faut en être sûr avant de commencer tout traitement, et effectuer les examens suivants: prise de sang pour contrôler ses taux de certaines vitamines, ainsi que le taux de cortisol; analyse du cortisol salivaire sur 24 heures. Basé sur tout ceci, votre docteur en médecine naturelle, sera capable de vous faire un diagnostic précis et ainsi vous conseiller sur les compléments alimentaires à prendre, mais aussi les changements alimentaires à adopter et les modifications sur votre mode de vie. Chaque personne étant différente, il n’est pas possible de faire un protocole unique que tout le monde pourra suivre, voilà pourquoi il est important d’avoir un diagnostic précis avant de commencer un quelconque traitement, pour pouvoir l’adapter au mieux à votre cas précis.

Partager: