vitamine D

Vous le savez certainement mais plus de 70% de la population est carencée en vitamine D (en prenant les normes des laboratoires d’analyse sanguine, soit 30 ng/ml comme minimum). Cependant de très nombreuses études montrent qu’il est important de se situer plutôt entre 60 et 80 ng/ml, ce qui signifierait que presque toute la population est carencée. La vitamine D se trouve principalement grâce au soleil qui permet de la synthétiser lorsque l’on s’expose, mais aussi dans certains aliments comme les poissons gras, jaune d’oeuf…

L’importance de la vitamine D n’est plus à démontrer, et son action est très large: maladies cardiovasculaires, maladies mentales, maladies autoimmunes, maladies musculo-squeletales… (1) Il est donc important de contrôler son taux de vitamine D dans le sang et de ne pas seulement être dans la norme indiquée par les laboratoires mais d’atteindre une valeur comprise entre 60 et 80 ng/ml (alors que les laboratoires considèrent qu’à partir de 30, tout est ok…). Le soleil est une excellente source naturelle, sinon il faudra se tourner vers les compléments alimentaires, sans dépasser les 100 ng/ml dans le sang.

 

Quelle forme de vitamine D prendre en complément alimentaire ?

Si vous prenez des compléments alimentaires à base de vitamine D, il faut qu’elle soit associée à la vitamine K2. En effet, la consommation de vitamine D, fait baisser la vitamine K2, donc il est nécessaire de prendre un complément associant les 2 vitamines.

Plus de précisions sur quelle vitamine D et en association avec quelle autre vitamine, ainsi que les raisons de tout cela. La vitamine D doit se prendre sous forme de vitamine D3 avec la vitamine K2 (forme MK-7). Les 2 vitamines doivent toujours être associées, car la vitamine D3 permet de diminuer le calcium dans le sang mais en lui permettant de se stocker dans les artères ou veines, ce qui est bien entendu très néfaste !!!! Si vous refaites une prise de sang, le calcium aura effectivement diminué dans le sang mais ne sera pas stocké au bon endroit, c’est-à-dire dans les os. D’où l’intervention de la vitamine K2 qui permet ainsi de transporter ce calcium vers les os, et de diminuer le calcium sanguin en l’apportant aux os qui en ont besoin. Ceci est donc un excellent moyen de lutter contre l’ostéoporose, un fléau des temps modernes, et cependant il existe des moyens pour le contrer. La vitamine D3 associée à la vitamine K2 en est une solution. Il faut bien entendu aussi avoir un régime permettant l’apport de tous les minéraux nécessaires à la bonne santé des os, et ainsi l’utilisation du sel d’Himalaya a toute sa place (ou du sel mer quoique moins riche en minéraux, mais surtout pas de sel de table !). La pratique d’une activité physique régulière permet aussi de préserver ses os. Il est ainsi important de cumuler toutes ses actions pour conserver des os en bonne santé.

Il existe 2 formes principales de vitamine K2: MK-4 ou MK-7. La différence est que la forme MK-4 a une durée d’action de quelques heures alors que la forme MK-7 permet une utilisation de quelques jours. La forme MK-7 est donc recommandée ce qui permettra une action plus longue et donc plus efficace. Je recommande toujours ce produit là. Selon ses besoins, la dose de vitamine D doit être ajustée entre 1000 et 5000 UI/jour, voire plus dans certains cas, et l’on recommande entre 45 et 120 microgrammes de K2 par jour. Les cures sont toujours conseillées plutôt que de prendre cela en permanence. De plus la demi-vie de la vitamine D étant très longue, 10 semaines, il n’est pas nécessaire d’en prendre en permanence mais juste de remonter son niveau à un taux correct, puis de faire une pause. Tout ceci doit bien évidemment être discuté avec votre médecin ou docteur en médecine naturelle pour adapter les doses à vos besoins en se basant sur vos différentes analyses.

 

(1) consulté le 30 décembre 2015 http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23542507

(*) article mis à jour le 15 avril 2016

Partager: