test

Introduction

Si vous me suivez depuis quelques temps, et je vous en remercie d’ailleurs, vous avez sûrement pu remarquer que j’avais déjà commencé un tel régime. Cependant, la différence (et elle est de taille) est que j’avais non seulement arrêté le gluten, mais aussi le lactos et le sucre ajouté. Et tout ça, en même temps ! Ce régime a été donc un échec pour moi, car je pense que j’avais arrêté trop de choses à la fois, ce qui n’est premièrement pas scientifique (honte à moi vu ma formation…), et deuxièmement, bien trop dur à suivre. En effet, la science (et d’ailleurs la logique) nous dit de tester une chose à la fois pour en voir les effets. Si nous testons plusieurs choses à la fois, il est très difficile de dire si c’est le produit A qui fait son effet, ou le B, ou le C, ou 2 à la fois… D’où l’importance de tester une chose après l’autre. Il est, de plus, très difficile d’arrêter tout cela en même temps, il est donc conseillé de procéder par étape, ce que j’ai fait dans ce test (toujours en cours) où j’ai arrêté uniquement (et c’est déjà bien) le gluten. En règle générale je diminue déjà beaucoup tous les sucres ajoutés. Voici donc un premier article avec mes sensations et retours sur le sujet.

Reconnaître la présence du gluten

Pour cette deuxième partie, nous allons parler de la façon de reconnaître la présence de gluten et comment faire pour ne plus en consommer. Effectivement on en trouve dans beaucoup d’aliments… Principalement il faut éliminer toutes les farines de blé, et donc tout ce qui en contient: pain et baguettes classiques, bières, pâtes, pâtes à tartes, céréales… Il existe maintenant toutes ces préparations sans gluten à base de farine de sarrasin, farine de riz, farine de maïs ou d’autres farines (comme le teff…). Après tout dépend si l’on est allergique au gluten ou « simplement » intolérant. Si l’on est allergique cela se complique encore plus car nous trouvons alors aussi du gluten dans la sauce soja, pâtés, et des traces un peu partout… Du coup dans ce cas il faut uniquement manger des aliments avec la certification « sans gluten » et le logo qui va avec (voir image ci-dessus).

Il existe maintenant du pain sans gluten, des pâtes, des biscuits, de la bière, des biscottes… Concernant le pain, le goût et la consistance sont les principaux « problèmes » du sans gluten. En effet, on ne peut pas dire que le goût soit comparable à une bonne baguette et la consistance est assez élastique et compact.

Pour plus d’info, vous pouvez aussi consulter le site de l’Association Française Des Intolérants Au Gluten.

5 jours sans gluten

Petit retour sur les 5 premiers jours sans gluten. Ce régime a fait l’objet de nombreuses études et de nombreux tests qui ont été plus que positifs chez de nombreuses personnes (problèmes digestifs, fatigue, maladies auto-immunes…). Voir aussi le livre du Dr Seignalet « l’alimentation ou la 3ème médecine ». J’ai donc décidé de le tester et de vous informer des différentes évolutions. N’hésitez pas aussi de faire des retours si vous avez testé ce régime ou si vous le suivez actuellement. Effectivement on en trouve dans beaucoup d’aliments… Principalement il faut éliminer toutes les farines de blé, et donc tout ce qui en contient: pain et baguettes classiques, bières, pâtes, pâtes à tartes, céréales… Il existe maintenant toutes ces préparations sans gluten a base de farine de sarrasin, farine de riz, farine de maïs ou d’autres farines (comme le teff…). Après tout dépend si l’on est allergique au gluten ou « simplement » intolérant. Si l’on est allergique cela se complique encore plus car nous trouvons alors aussi du gluten dans la sauce soja, pâtés, et des traces un peu partout… Du coup dans ce cas il faut uniquement manger des aliments avec la certification « sans gluten » et le logo qui va avec (voir ci-dessus).

 

Grand champion dégluténisé

Pour rester dans la thématique, j’ai lu le livre de Novak Djokovic, numéro 1 mondial au tennis qui a arrêté le gluten.

Depuis il se sent mieux physiquement et mentalement et gagne presque tous ses matchs… L’arrêt du gluten n’y est sûrement pas pour rien. Livre très intéressant avec des idées de recettes à l’intérieur.

10 jours sans gluten

Cela fait maintenant 10 jours que j’ai éliminé le gluten de mon alimentation. Voici donc un premier retour. Les premiers jours étaient difficiles même si je me sentais prêt. La sensation de faim était assez importante et il fallait repenser tous les repas. Je rappelle que mon objectif n’est pas de perdre du poids et le régime sans gluten peut amener à une perte de poids. J’ai donc dû m’adapter pour acheter de nombreux produits sans gluten étant des féculents. Il existe quelques marques faisant cela et vous devriez en trouver dans votre supermarché sans trop de problèmes. Une fois que je m’étais organisé pour avoir tous les produits nécessaires, cela a été beaucoup plus simple, et je n’avais plus aucune sensation de faim. Après 10 jours donc, je n’ai pas perdu de poids, je ne sens pas de manque des nombreux produits contenant du gluten (par contre les 5 premiers jours environ étaient assez difficiles avec plus de fatigue, un sommeil plus léger et une sensation de brume plus importante, ce qui est dû au « sevrage »), je me sens en meilleure forme avec plus d’énergie, j’ai un meilleur sommeil et me sens plus alerte au réveil. Pour les autres facteurs il est encore trop tôt pour en tirer des conclusions et même sur ceux que je viens de citer j’attends encore la confirmation avec le temps pour l’affirmer vraiment. Cependant, je m’habitue bien à ce régime et souhaite continuer l’aventure pour en tirer de vrais enseignements. Pour le moment tout est plutôt positif!

24 jours sans gluten

Finalement il n’est pas si difficile que ça de suivre un régime sans gluten. On lit partout que c’est limite mission impossible mais il n’en est rien si l’on suit quelques règles de base. Il faut bien entendu éviter les plats préparés qui contiennent presque toujours du gluten. On se met donc à cuisiner soi-même ce qui est beaucoup plus sain. De plus en période estivale il est facile de trouver de nombreux légumes et fruits pour cuisiner soi-même. Avec son propre potager, si possible, c’est encore mieux. Ensuite question restaurants, il est aussi possible d’éviter le gluten avec des pommes de terre ou riz. Attention cependant aux sauces qui sont souvent à base de farine pour les lier. Ce changement de régime peut être bénéfique pour de nombreuses personnes se sentant souvent fatiguées, avec des problèmes de digestion, mais des études ont aussi prouvées son efficacité dans des maladies plus graves comme les maladies auto-immunes. Il est important de se sensibiliser à l’importance de la nutrition. Nous mangeons tous les jours 3 « grands » repas par jour! Nous sommes ce que nous mangeons et n’oublions pas que l’estomac est notre second cerveau.

Si vous avez besoin de lier vos sauces vous pouvez utiliser de la maïzena. Attention aux sauces tomates toutes prêtes car elles contiennent souvent du gluten, même les bio.

Sans gluten c’est bien, mais les ingrédients ne suivent pas toujours…

Manger avec le label sans gluten de l’Afdiag – Association Française Des Intolérants Au Gluten signifie effectivement qu’il n’y a aucune trace de gluten. Cela ne veut par contre pas forcément dire que le produit est sain… Il n’est, en effet, pas forcément bio et pas forcément sans conservateurs et autres composants nocifs. Là réside la difficulté de trouver des produits sans gluten, bio et avec de bons ingrédients, sans sucres ajoutés… Seule solution: le fait maison pour contrôler la chaîne de production de A à Z.

Conclusions – pourquoi ce régime

Je continue donc encore mon régime sans gluten et je reviendrai vers vous avec mes observations. Pourquoi fais-je ce régime? Etant naturopathe, il est très important pour moi de conseiller au mieux les personnes venant en consultations chez moi. De ce fait, je me dois de comprendre les bénéfices de chaque traitement et d’en comprendre les difficultés aussi pour mieux conseiller. Je n’ai donc pas hésité une seule seconde à tester ce régime, qui de plus, possède tellement de preuves de son efficacité qu’il serait dommage de ne pas l’entamer. On ne peut que mieux comprendre le patient, quand nous-même, avons appliqué un traitement. Je suis persuadé des bénéfices de ce régime sur la perméabilité de l’intestin.

Je poste régulièrement sur ma page Facebook des informations sur mon régime mais aussi sur la santé et le bien-être au naturel avec des preuves scientifiques.

Partager: