Histoire de la naturopathie

La naturopathie est la plus vieille des médecines, puisqu’elle remonte à plus de 2500 ans. Cette longévité apporte déjà des justifications suffisantes quant à son efficacité. Elle remonte donc aux temps de la Grèce Antique et d’un certain Hippocrate. Il a développé tout un courant de pensées médicales qui a encore, aujourd’hui, tout son sens. Il a été un précurseur de la diététique en se basant sur les 4 éléments (eau, terre, air et feu) pour classifier les aliments. Son approche holistique permet de considérer le corps dans sa globalité, et pas seulement de se concentrer sur l’organe malade, ce qui décuple les possibilités de guérison.

Aujourd’hui, elle a évolué en ajoutant de nouvelles techniques et en utilisant, en Occident, les préceptes de la médecine chinoise. Les différentes disciplines de la naturopathie sont maintenant nombreuses et nous allons montrer le vaste étendu de ce domaine passionnant.

 

La naturopathie à l’heure actuelle, une discipline complète

Ma définition de la naturopathie englobe tout ce qui touche de près ou de loin à des méthodes naturelles. On pourrait penser que la naturopathie se limite uniquement à la phytothérapie (thérapie par les plantes), l’aromathérapie (par les huiles essentielles) et la gemmothérapie (par les bourgeons), mais cela est bien plus vaste. En effet, on peut y ajouter toutes les méthodes de gestion du stress par la respiration, le yoga, le Qi-Gong, l’acupuncture, l’ostéopathie, kinésithérapie, chiropractie etc etc. La liste est effectivement très longue à partir du moment où les méthodes utilisées sont naturelles et vous procurent un mieux-être à quelque niveau que ce soit. Je rajouterai juste à cette liste, la psychologie, qui pour moi a une importance primordiale dans la gestion de sa santé mentale mais aussi physique et physiologique.

La naturopathie est donc une discipline complète à appliquer dans sa vie de tous les jours comme nous allons le voir maintenant.

 

Les effets bénéfiques d’une santé au naturel

La naturopathie possède de multiples applications mais est principalement utilisée pour avoir une bonne hygiène de vie en mangeant des produits sains, principalement BIO, en exerçant une activité physique, en prenant du temps pour soi et son esprit, ainsi que pour contrer les « petites » maladies du quotidien.

Elle trouve toute son utilité pour améliorer son système immunitaire et ainsi lutter contre les maladies hivernales, mais aussi pour avoir un terrain propice à une bonne santé en consommant des produits anti-oxydants et anti-inflammatoires. Ces derniers auront ainsi une action sur la prévention de l’apparition de cellules cancéreuses. En effet, les cellules cancéreuses se développent à cause de l’inflammation, qui peut être provoquée par la nutrition, entre autres. En ayant ainsi une alimentation anti-inflammatoire, ceci va ralentir le phénomène.

Voici donc une liste non exhaustive des applications possibles de la naturopathie dont les preuves scientifiques et médicales ont été apportées :

  • ostéopathie pour lutter contre les maux de tête et migraines, très utile dans le cas de douleurs intenses qui peuvent provenir d’un dysfonctionnement ostéopathique,
  • hypnose pour anesthésier les patients lors d’interventions chirurgicales,
  • les épices, comme le curcuma, utilisées pour leur pouvoir anti-inflammatoire, et donc contre le développement du cancer,
  • le millepertuis, une plante utilisée pour lutter contre la dépression légère à modérée ainsi que les problèmes de sommeil qui y sont liés,
  • l’huile essentielle de menthe poivrée pour contrer les problèmes de digestion ainsi que les maux de tête,
  • la psychothérapie pour tous les problèmes ayant une origine psychologique : dépression, anxiété, insomnie, migraine, ulcères…
  • etc etc

Cette liste contient donc les techniques testées cliniquement, et non toutes les méthodes de « grand-mères », même si elles peuvent aussi s’avérer efficaces. La science a évolué et certaines de ces méthodes ont pu être prouvées cliniquement. Le travail est encore long mais les progrès sont quotidiens, notamment grâce à l’engouement actuel. Cependant, les plantes ne pouvant pas être brevetées, l’industrie ne s’intéresse pas suffisamment à la phytothérapie. Les études cliniques coûtant extrêmement chères, ils ne trouvent pas ce domaine financièrement attractif…

Les applications sont donc multiples et son utilisation quotidienne (sans efforts particuliers) est sérieusement recommandée pour préserver sa santé à tous niveaux.

Les déviances de la naturopathie, l’argent au cœur de ce business florissant

La naturopathie est une discipline noble mais n’est malheureusement pas encore encadrée par l’état en France, contrairement à certaines provinces du Canada par exemple. Ceci implique que la profession n’est pas réglementée et que tout le monde peut se dire naturopathe. De plus, de nombreuses écoles se développent les dernières années surfant sur la vague de la naturopathie. Cependant ces écoles ne sont pas reconnues par l’état et donc leur contenu peut être très aléatoire, avec des frais d’inscription très souvent exagérés (allant parfois jusqu’à plus de 12 000 euros pour 2 ans de formation d’une discipline non encadrée…). Cela amène donc déjà à des déviances au niveau de la formation et par la suite au niveau de la pratique. Bien entendu, ce n’est pas le cas de toutes les écoles ni de tous les praticiens, loin de là ! Il est donc nécessaire d’être attentif et de bien choisir son praticien.

A l’heure actuelle, la naturopathie peut être classée dans la catégorie « médecine à la mode », ce qui est d’un côté très bien car cela sensibilise les gens à faire attention à leur hygiène de vie en se tournant vers des méthodes naturelles. Cependant, cela a aussi un effet pervers malheureusement, car certains charlatans en profitent pour prêcher, tels des gourous, des méthodes soit disant exceptionnelles pour guérir des maladies graves et lourdes. Quand la médecine conventionnelle n’est donc pas utilisée dans des cas de maladies graves, cela peut ainsi devenir dangereux pour la santé du patient, contrairement au but premier de la naturopathie. Quand l’argent prend le dessus sur l’éthique, les dérives sont très nombreuses…

Il suffit simplement de regarder le prix des compléments alimentaires comme la valériane, les oméga 3 et autres, qui ont doublé voire triplé de prix depuis cette vague sur les produits naturels. Il suffit simplement de se rendre en Allemagne ou d’autres pays étrangés pour se rendre compte que ces mêmes produits sont beaucoup moins chers. Alors pourquoi ? Les entreprises de compléments alimentaires se développent comme des mauvaises herbes avec un seul objectif, la rentabilité à tout prix. La qualité n’est plus aussi importante et les marges ont augmenté significativement, signe d’un business en pleine croissance, mais pas forcément pour les bonnes raisons…

Voici ce que l’on peut lire sur certains sites « prisés » beaucoup trop fréquentés :

  • guérison du diabète en 8 semaines avec un régime précis. Puis lors du retour à un régime « normal », plus aucun signe du diabète… Il est important de préciser que les plus grands professeurs universitaires (donc « normalement » indépendants) effectuent des recherches depuis de nombreuses années sans réussir à trouver des solutions pour cette maladie complexe. Il serait donc très réducteur pour eux de penser qu’un régime de 8 semaines peut guérir complètement cette maladie, vous ne trouvez pas ?
  • guérir le cancer avec de l’huile de pépins de pamplemousse… Comment peut-on se prétendre professionnel et affirmer de telles inepties ? La naturopathie peut être utilisée pour soutenir des traitements lourds comme la chimiothérapie en utilisant l’acupuncture pour lutter contre les effets secondaires du traitement, les nausées. Ou en complémentaire au niveau de l’alimentation en consommant des produits anti-oxydants ou anti-inflammatoires pour essayer de contrer le développement du cancer, mais en aucun cas cela peut remplacer la médecine conventionnelle dans ce cas précis.
  • soigner les problèmes cardiovasculaires déjà présents uniquement par l’alimentation en conseillant d’arrêter les médicaments contre le cholestérol ; en ne se faisant pas implanter de stent (petit ressort qui permet à l’artère bouchée de retrouver sa taille d’origine) etc etc. Effectivement, l’alimentation et la pratique d’un sport est la meilleure arme pour la prévention des problèmes cardiovasculaire, mais l’on parle ici bien de prévention et non de guérison complète une fois que le problème est déjà présent.
  • les exemples sont malheureusement trop nombreux pour tous les cités…

Renseignez-vous donc avant d’aller voir un praticien, sur sa façon de procéder, ses diplômes (en privilégiant un praticien avec une expérience médicale dans le passé comme les infirmières, médecins, kinésithérapeutes etc etc) et essayez d’avoir aussi des témoignages provenant de personnes ayant déjà eu à faire à ce praticien pour vous assurer de ses bonnes méthodes. Ne vous faites pas uniquement suivre par un naturopathe, mais aussi par un médecin conventionnel, car ces 2 médecines doivent travailler main dans la main ce qui est encore loin d’être le cas…

 

Conclusion

Il est important de remettre la naturopathie à la place qu’elle mérite, dans un cas comme dans l’autre. Ceci est une médecine formidable, qui, dans la vie de tous les jours, peut être d’une grande aide, et elle nous permet surtout de préserver au maximum notre santé. Elle devrait être donc généralisée et plus utilisée par nos médecins conventionnels en associant ces 2 médecines. Cependant, elle doit aussi être encadrée en évitant les abus, dans un sens comme dans l’autre, pour redorer son blason. Malheureusement, les excès d’un petit nombre de praticiens ont donné une image négative de cette médecine, qui possède pourtant un grand nombre de personnes sérieuses et professionnelles.

Ces 2 médecines sont donc complémentaires : la naturopathie est à utiliser au quotidien ainsi qu’en complément de la médecine conventionnelle, qui elle, doit être utilisée dans les cas de maladies plus graves qu’un simple refroidissement par exemple.

La conclusion est que nous devons nous ouvrir à cette médecine en l’intégrant dans notre vie de tous les jours, sans aller trop loin dans son utilisation. La raison est toujours la meilleure des vertus…

Partager: