Article rédigé par Xavier Kern, ingénieur biomédical passionné de naturopathie.

Après de bonnes vacances d’été pleines de vitamine D (voir article Vitamines et Minéraux), nous voici de retour avec un article sur les lampes simulant l’aube pour un réveil en meilleure forme. Cet article est complémentaire d’un précédent article où j’avais testé une montre permettant de se réveiller dans une bonne phase de sommeil pour éviter un réveil trop difficile (voir article Tests Appareils pour le Sommeil).

 

Simulation de l’aube pour un réveil en douceur

Ce type de lampe permet donc de simuler l’aube, comme si c’était le soleil levant qui nous réveillait. Ce réveil est donc beaucoup plus naturel que l’alarme stridente que l’on peut entendre le matin, et nous réveille tout en douceur. Ceci permet de jouer sur la qualité du réveil mais aussi le moral de la journée, donc il ne faut surtout pas s’en priver. Le réveil se fait donc en douceur car la lumière se met en marche progressivement, la plupart du temps 30 min (mais certains modèles permettent de régler différentes durées) avant l’heure de réveil que vous avez réglée, et l’intensité lumineuse augmente au fur et à mesure (comme celle du levé du soleil) pour atteindre la valeur maximale réglée, elle aussi, par l’utilisateur. Si jamais, la lumière ne vous a pas réveillé, il est possible de ponctuer cela par un son, comme la radio, un gazouillement d’oiseau ou d’autres sons assez calmes pour le réveil. Voici à quoi ressemble un simulateur d’aube (il existe bien sûr différents modèles):

 

Ce type de lampe permet donc de simuler l’aube, comme si c’était le soleil levant qui nous réveillait. Ce réveil est donc beaucoup plus naturel que l’alarme stridente que l’on peut entendre le matin, et nous réveille tout en douceur. Ceci permet de jouer sur la qualité du réveil mais aussi le moral de la journée, donc il ne faut surtout pas s’en priver. Le réveil se fait donc en douceur car la lumière se met en marche progressivement, la plupart du temps 30 min (mais certains modèles permettent de régler différentes durées) avant l’heure de réveil que vous avez réglée, et l’intensité lumineuse augmente au fur et à mesure (comme celle du levé du soleil) pour atteindre la valeur maximale réglée, elle aussi, par l’utilisateur. Si jamais, la lumière ne vous a pas réveillé, il est possible de ponctuer cela par un son, comme la radio, un gazouillement d’oiseau ou d’autres sons assez calmes pour le réveil. Voici à quoi ressemble un simulateur d’aube (il existe bien sûr différents modèles):

 

Simulateur d’aube ou montre micro-réveil

Ce type d’appareil est efficace, mais moins que la montre (évoquée dans un article précédent) réveillant dans la bonne phase de sommeil. Cependant, la lampe est plus abordable que la montre (à partir de 55 euros environ contre 150 euros), et il ne nécessite pas de porter quelque chose sur soi pendant son sommeil, ce qui est un avantage car la montre peut gêner pendant le sommeil. Donc si votre budget est plus serré, vous pouvez alors acheter ce type de lampe qui fait office d’un radio-réveil naturel.

 

Preuves scientifiques

Des études ont montré l’intérêt et l’efficacité d’un tel produit sur la qualité du réveil et le moral de la journée. « Une méta-analyse publiée en 2005 a conclu à l’efficacité de la simulation artificielle de l’aube pour diminuer l’intensité des symptômes de la dépression saisonnière (1). Cette méta-analyse repose sur 5 essais cliniques. » (2) Dans la même gamme de produits, il existe les lampes de luminothérapie qui sont utilisés pour rebooster le moral et lutter contre la dépression saisonnière lors de la période hivernale en émettant une lumière très puissante que l’utilisateur doit regarder environ une heure par jour, le matin.

 

Voici donc un autre produit que j’ai testé et dont je vous ai rapporté les éléments positifs et négatifs. Bon sommeil et bonne rentrée à tous 😉

 

(1) publication à regarder sur le lien suivant consulté le 21 février 2013 http://www.ncbi.nlm.nih.gov/sites/entrez?cmd=Retrieve&db=PubMed&dopt=Citation&list_uids=15800134

(2) tiré du site Passeport Santé consulté le 21 février 2013 http://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=depression_saisonniere_pm

Partager: